25 octobre 2015

Est-ce que je suis devenu un gros snob du parfum ?!


Ah ce que j'aime les week-ends de 25 heures, j'en voudrais des comme ça toutes les semaines (même si je me connais et que dès demain, je vais maudire la nuit qui tombe à 16h37 mais bon, savourons l'instant présent et on verra ça plus tard). Dimanche oblige, je vous propose une petite review produit mais aujourd'hui, il ne sera ni question de soins visage, ni de capillaires, no de gels douche... mais de parfums, dont je ne vous parle d'ailleurs pas assez souvent à mon goût. Je ne sais pas si vous vous en souvenez pas mais mon parcours en la matière est bien plus simple que les triangles amoureux dans Les Feux de l'Amour. Si l'on résume ces dix dernières années, je suis passé par quelques années avec Le Mâle de Gaultier avant d'enquiller avec quelques années sur le Bleu de Chanel que j'ai ensuite quitté après "the coup de foudre" pour l'incontournable Philosykos de Diptyque dont je suis définitivement sous le charme des notes de figue et de figuier si addictives. Et c'est justement alors que j'arrivais à la fin de mon flacon que The Body Shop m'a présenté leur nouveau, Italian Summer Fig.


Dès que je l'ai senti, j'ai immédiatement pensé à mon Philosykos d'amour car impossible de nier qu'ils sont tout de même très très proches l'un de l'autre. Et d'ailleurs lorsqu'on décortique un peu leur pyramide olfactive, on se rend compte qu'il n'y a rien de plus normal puisque tous les deux sont structurés de la même manière, avec des notes de feuilles très vertes, des notes fruitées de figues juteuses au cœur puis enfin boisées en fond. Du coup, je me suis dit que j'allais adopter ce parfum que m'avait offert The Body Shop pour voir s'il pouvait faire un dupe du Phylosikos, ce qui m'intéressait au plus haut point puisque accessoirement, il coûte quand même deux fois moins cher (30€ les 50ml contre 105€ les 75ml). Voilà comment je me suis retrouvé embarqué dans une expérience qui finalement m'aura appris beaucoup de choses... à commencer par le fait que je suis peut-être en train de devenir un gros snob du parfum ! 


C'est totalement con (mais sachez le, je suis parfois totalement con !) car ce n'est qu'un produit mais n'empêche que j'ai eu du mal à me faire à l'idée que je portais un parfum Le Magasin du Corps (oui, c'est pour éviter les répétitions sur The Body Shop) ! Lorsqu'on porte du Chanel, il y a malgré tout un certain standing, le nom d'une grande maison de couture, un symbole de luxe, une valeur sûre de l'élégance... Du coup, je ne sais pas comment l'expliquer mais en s'en vaporisant chaque matin, c'est comme si inconsciemment, on prenait une part de cette élégance et de ce luxe, et que tout cela allait se refléter sur notre personnalité. Et encore "pire" avec du Diptyque, un parfum plus confidentiel (et encore que dans la parfumerie de niche, c'est certainement l'un des plus portés) qui forcément véhicule une image encore un peu plus trendy et smart. En l'écrivant, je me rends compte à quel point ça peut être ridicule, ça me fait penser à ces mecs qui placent leur virilité dans la puissance ou le standing de leur bagnole, mais n'empêche qu'il y a un peu de ça ! 


Pourtant, je ne pense pas être un gros snob et si l'on reste par exemple à tout ce qui touche à la beauté, je n'ai strictement aucun souci à utiliser des soins de chez Yves Rocher ou dans n'importe quelle autre marque de grandes surfaces. Mais le parfum et de mon seul point de vue, c'est quand même très différent, c'est censé refléter notre personnalité, qui on est, ce qu'on veut véhiculer comme impression... Tiens d'ailleurs, autant j'utilise avec plaisir des produits Yves Rocher, autant j'aurais du mal à adopter un de leur parfum (alors qu'ils sont paraît-il très réussis). Et je ne pense d'ailleurs pas être seul à avoir  ce genre de réflexion sinon on ne serait pas prêt à acheter si cher nos parfums ! Pourtant,  ce parfum The Body Shop n'est pas non plus un parfum Daniel Hechter (remplacer par Eau Jeune ou Gloria Vanderbilt pour vous Mesdames) et il coûte quand même 30€, ce n'est pas non plus un parfum de grandes surfaces.


Mais le fait est que The Body Shop n'est pas une grande maison de parfum, et aussi qu'on voit bien dans le flacon qu'on n'est pas dans un objet de grand luxe. Le flacon à proprement parler n'est pas spécialement moche mais c'est le capuchon qui est travaillé un poil grossièrement (je vais encore me faire des amis aujourd'hui...) et "cheapise" un peu le tout. Dommage car pour le coup, l'étui était plutôt bien travaillé et même si on le jette dès l'ouverture, ça compte quand même car c'est par exemple un parfum que vous pouvez offrir sans souci pour un cadeau, ça reste quand même un beau présent. Bref, je me suis quand même dit que j'allais faire abstraction de tout ça pour pouvoir voir ce que ce flacon avait dans le ventre et ne juger au final que ce qui avait de l'importance : le parfum à proprement parler. 

Quelques semaines plus tard, je peux donc vous dire que ce parfum et moi ne continueront pas notre route ensemble ! J'ai en effet un reproche à lui faire, le même d'ailleurs que je pourrais faire à certains gamins de mon entourage : il ne sait pas se tenir ! Plus sérieusement, le Philosykos de Diptyque n'est déjà pas le parfum le plus réputé pour sa tenue (il vaut mieux d'ailleurs le mettre sur les vêtements que sur peau, en tout cas pour moi) mais là, c'est juste pas possible. Au bout de quelques minutes à peine, le Italian Summer Fig devient déjà à peine perceptible et il faut vraiment s'approcher à deux centimètres de moi pour parvenir à le distinguer. Vous vous doutez bien que je me suis amusé à faire des expériences en pschittant par exemple le parfum TBS dans mon coude gauche et celui de mon Diptyque dans mon coude droit et le constat est juste sans comparaison possible. Alors OK, le TBS coûte deux fois moins cher mais si c'est pour devoir en mettre 4 fois plus ou plus souvent, pas sûr que cela soit très rentable au final. Je me fais d'ailleurs la réflexion que depuis que je porte le Italian Summer Fig, on ne me fait presque plus aucun compliment sur mon parfum alors que j'en ai quasiment à chaque fois que je fais la bise à quelqu'un avec le Philosykos.


Du coup, vous l'aurez compris, ce n'est pas forcément un produit que je vous recommanderai même s'il est pourtant plutôt réussi et agréable au sortir du flacon (adoptez le plutôt en soins du corps avec la crème ou le gel douche de la même gamme). D'un sens, je suis forcément triste comme à chaque fois qu'un produit de beauté ne me convainc pas entièrement mais j'avoue d'un autre côté ressentir un certain soulagement. Imaginez que j'aurais adoré ce parfum autant que celui de Dyptique, est-ce que je me serais vu porter du The Body Shop pendant les 5 prochaines années ? Je pense malgré tout que oui, mais n'empêche qu'en n'ayant pas à me poser cette question, je peux rester dans l'incertitide et feindre d'ignorer que je suis quand même un peu un gros snob du parfum !

Et vous alors, est-ce que vous avez moins de difficultés que moi à porter un parfum qui n'est pas celui d'une grande marque ? Vous allez toutes et tous me répondre oui et je vais me sentir totalement débile mais ce n'est pas grave, j'assume ! Est-ce qu'il vous arrive parfois de porter des parfums de grandes surfaces ou bien de chez Yves Rocher ou The Body Shop par exemple ? Tiens d'ailleurs, tant que nous en sommes à causer parfums, quels sont vos derniers coups de coeur en la matière vous ? Avez-vous repéré parmi le flot incessant de nouveautés des trucs qui vous ont donné envie de changer ou bien restez-vous fidèles à vos fragrances préférées ? C'est le moment de partager vos derniers crush olfactifs !


Rendez-vous sur Hellocoton !

21 octobre 2015

Après le lait corps, le nouveau buzz "sous la douche" de Nivéa

Coucou les petits clous ! Me revoilà ! Où j'étais passé allez-vous me demander ? Pfffff, vaste question ! Pas mal de boulot pour commencer avec une période très chargée (on commence à préparer les bilans 2015 et surtout on bosse sur des recommandations pour 2016 qui nécessitent de se creuser les méninges). Puis ensuite, la vie tout simplement ! Et enfin, je vous avoue que parfois, la blogo beauté me fatigue et que ça me fait du bien de prendre le large. De plus en plus de contenu uniformisé, des billets sponsorisés non affichés comme tel (surtout sur YT), la course à l'égo sur les réseaux sociaux, les billets creux comme une coquille vide, la soupe servie aux partenaires... Dieu que tout cela me fatigue. Alors bien sûr, il existe plein de filles qui font exception (et heureusement) mais quand même,  c'est parfois un peu frustrant de constater ce nivellement par le bas. 

Enfin bref, on s'en moque car aujourd'hui, je voulais vous parler d'un produit qui une fois encore risque de faire le buzz, et dont vous allez sûrement entendre parler. Vous vous souvenez qu'il y a quelques années, je vous avais présenté en exclu totale le fameux lait corps sous la douche qu'avait sorti Nivéa (et dont le concept a depuis été repris par à peu près un milliard de marques) ? Devant un tel succès, Nivéa avait très logiquement décliné son concept en proposant tout à tour le lait raffermissant sous la douche, le lait après-soleil sous la douche... Et bien je peux vous le dire, la famille "après la douche" va s'agrandir ! Même que pour la première fois, elle va s'aventurer du côté du soin visage. Vous avez une petite idée de ce que ça peut être ? 


Allez, comme je suis un mec cool cool cool (ah non, ça c'est Kendji), je vous le dis : le lait démaquillant sous la douche ! Et parce qu'on ne change pas une équipe qui gagne, le concept reste plus ou moins le même, sauf que cette fois, on l'utilise au début de la douche et non à la fin comme le lait corps qui venait avant l'ultime rinçage. Ici, on pose le démaquillant sur les yeux secs puis on frotte (très délicatement évidemment et pas comme une forcenée en pleine de crise de démence et en s'arrachant la moitié des cils au passage) avant ensuite d'étaler le produit sur l'ensemble du visage pour dissoudre fond de teint, rouge à lèvres... On rince à l'eau tiède et hop, c'est fini pour cette étape démaquillage et on a plus qu'à enchaîner avec notre douche classique. A noter évidemment que Nivéa explique avoir travaillé sur une formule spécifique de démaquillant, alliant à la fois une phase aqueuse et une phase huileuse, pour un maximum d'efficacité sur tous les types de produits pouvant se trouver sur notre visage à la fin de la journée.

Je dois vous avouer que je ne sais pas trop quoi penser de ce produit... J'ai quand même l'impression que ça sent bon le coup marketing car dans l'absolu, n'importe quel démaquillant qui se termine par un rinçage à l'eau peut déjà s'utiliser en préambule de notre douche, non ? Si je prends la première huile démaquillante qui me passe sous la main et que je l'applique en direct de ma baignoire avant de rincer à l'eau, c'est exactement la même chose, on est bien d'accord sur ce point ?! Et d'ailleurs, plein de femmes pressées le font plus ou moins déjà sans avoir attendu qu'on leur souffle l'idée. Puis contrairement au lait corps sous la douche qui faisait vraiment gagner du temps dans notre routine beauté, là on passe autant de temps car ce sont effectivement les mêmes gestes qu'un démaquillage classique (et en plus, on doit sévèrement se cailler en plein hiver lorsqu'on se démaquille à poil dans sa douche alors qu'on peut le faire habillée devant son lavabo). Allez, peut-être va t-on gagner quelques micro-secondes car c'est sûrement plus facile de rincer à grande eau sous le pommeau de douche qu'avec un coton au lavabo mais on ne va pas aller jusqu'à parler de révolution quand même. Tiens à propos de lavabo, Nivéa met en avant le fait qu'avec ce produit, on a plus besoin du tout de cotons démaquillants et ça c'est vrai que ce sera un avantage pour pas mal de femmes (même si là encore, cela ne changera pas grand chose pour celles qui se démaquillent avec leurs doigts et une huile).

Mais ne soyons pas rabat-joie car de toute façon, je vous dirais qu'à 3€95 (il sera dispo dans deux versions peaux normales ou peaux sèches dès décembre, c'est à dire demain à la vitesse où passent les semaines), cela ne représente pas l'investissement du siècle. Et que s'il ne changera pas forcément radicalement nos petites habitudes, on n'est pas à l'abri de tomber sur un super démaquillant au rapport qualité / prix imbattable, ce qui resterait toujours appréciable ! Qu'est ce que vous en dîtes vous, de cette nouveauté Nivéa ? Ca vous parle comme concept ou pas du tout ? Le démaquillage sous la douche, c'est quelque chose que vous avez déjà expérimenté ou justement pas encore ? Est-ce que, ne serait ce que par curiosité, certaines par ici vont le tester pour voir ce qu'il a dans le ventre ?!

PS : peut-être l'avez vous vu mais j'ai un problème d'accès à mon Facebook, que j'ai bien tenté d'alerter via leurs - innombrables - formulaires de contact mais en vain. Si jamais par miracle quelqu'un par ici savez comment rentrer en contact avec Facebook, il aura ma gratitude éternelle !

Rendez-vous sur Hellocoton !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails